1/4

LE MOT DU PRESIDENT

Jean-François Popot, Président de la société des courses de Bréhal

"L'hippodrome de Bréhal jouit d'un cadre très agréable, situé entre les dunes et la mer, il profite également de sa proximité avec la station balnéaire de Saint-Martin de Bréhal.

Doté d'une piste en herbe de 1100 mètres et d'infrastructures très fonctionnelles, il est très apprécié des professionnels comme des spectateurs. 

Au nom de l'équipe des dirigeants de notre société, je vous souhaite la bienvenue sur notre site et espère vous compter nombreux parmi nous pour cette nouvelle saison estivale."

 

 

NOS BENEVOLES

L'hippodrome de Bréhal vie grâce à de nombreux bénévoles qui oeuvrent tout au long de l'année pour que la saison éstivale des courses hippiques ce déroule dans des conditions optimales

70 ANS D'HISTOIRE 

Lancée en 1946 par Gabriel Lefranc, « l'homme à la pipe », l'idée d'un hippodrome sur le site des Mielles prend forme les deux saisons suivantes. En 1949 sont organisées sur les lieux des courses de pays et en 1950 s'y déroulent, le dernier dimanche d'août, les premières épreuves officielles. 

 

En 1955 est édifiée une tribune tandis qu'est accueillie la société de Folligny qui, privée de terrain, se voit, trois ans plus tard, contrainte de céder sa réunion. En 1956 est inscrite une troisième journée au calendrier auquel viendra, en 1982, s'ajouter un quatrième rendez-vous annuel, don de la société de Saint-Pair-sur-Mer.

 

En 1983, trois ans après la création d'un centre d'entraînement pour sauteurs, une équipe renouvelée, présidée par Jacques Lenoir, entreprend de poursuivre l'oeuvre de ses prédécesseurs et, en 1987, un bâtiment est construit pour abriter les guichets du Pari Mutuel. En 1989, un nouvel investissement porte à 25 le nombre total de boxes, puis une salle des commissaires vient jouxter le bloc secrétariat-vestiaires  Le 7 juillet 1991, en présence de très nombreuses personnalités, un hommage est rendu au président fondateur : « l'hippodrome des Mielles » devient « l'hippodrome Gabriel Lefranc ».

 

Le meeting connaît chaque année un succès grandissant et, à la fin des années 90, voit le jour un projet de nouvelle tribune pouvant accueillir plus de 500 personnes, avec en bout une nacelle pour les techniciens, ainsi qu'un espace buvette. Le 24 juillet 2000, les innombrables démarches effectuées par l'équipe dirigeante sont récompensées ; l'hippodrome « new look » est inauguré lors de la Journée du Cinquantenaire. En cette occasion, les parkings des vans et des voitures sont inversés pour améliorer la sécurité.

Mais si l'accueil est devenu optimum, l'anneau bréhalais doit subir une totale réfection afin de prétendre accueillir un circuit sur pistes en herbe appelant des trotteurs d'excellent niveau et dont l'aura est grandissante. Qu'à cela ne tienne, Jacques Lenoir et son bureau reprennent leur bâton de pèlerin auprès de l'Institution des Courses et des collectivités territoriales pour trouver des aides.

Ainsi, dès le lendemain de la clôture de la saison 2003, les entreprises retenues sont à pied d'oeuvre pour entamer les travaux. 20.000 m3 de terre sont bougés et 2800 mètres de tranchées sont creusées pour recevoir 4000 mètres de canalisation permettant le fonctionnement d'arroseurs automatiques qui jalonnent les 1063 mètres du nouveau tracé.

Peloton groupé devant les tribunes lors d'une épreuve réservée au trotteurs

Le 19 juillet 2004, la qualité du tapis engazonné l'automne précédent est saluée par les dirigeants nationaux et les professionnels. La 8e étape du Trophée Vert, parée du label PMU et disputée devant près de 3.000 spectateurs, revient au cheval drivé par Jean-Claude Hallais, John Arifant, élancé au poteau des 2.900 mètres, soit au troisième échelon de départ, preuve de la sélectivité de la piste.

 

Pari gagné pour le comité bréhalais qui depuis, tout en assurant un entretien méthodique des installations, a fait construire une salle de 80 places assisses, améliorer le parcours de cross-country, goudronner l'espace central et monter un box et un local pour le service vétérinaire ainsi que des boxes dits de passage et une rangée de stalles.

Partie intégrante du paysage de la station balnéaire de Saint-Martin-de-Bréhal, dont la plage porte le label « Pavillon Bleu », le champs de courses est considéré comme l'un des atouts touristiques de la côte et participe pleinement à l'économie locale, accueillant des cirques itinérants et le Comice Agricole sur le parking, des cross scolaires ou organisés par des fédérations d'athlétisme sur les parcours et, dans la salle de réception, des réunions associatives et des repas familiaux et amicaux.